Piratage des cartes e-CPS

Le Conseil national de l’Ordre des médecins a été alerté d’une recrudescence de tentatives de piratage des cartes e-CPS par des usurpateurs espérant accéder à un service numérique en santé (par exemple Vaccin Covid, SI-DEP, etc.) à des fins malveillantes.

Ces pratiques prennent la forme de notification sur le téléphone mobile demandant l’accès à la e-CPS et dont le médecin n’est pas à l’origine.

En effet, des usurpateurs malveillants tentent de déclencher des notifications, en espérant que les porteurs de carte e-CPS acceptent par réflexe ou par manque de vigilance.

Dans le but de vous protéger contre tout risque d’usurpation de votre identité, nous vous remercions de bien vouloir être particulièrement attentif sur les opérations réalisées depuis votre compte e-CPS.

Ainsi, en cas de demande d’authentification du portail e-CPS sur votre téléphone mobile qui parait suspecte, vous avez la possibilité de refuser l’accès soit d’ignorer la demande qui expirera au bout d’une minute.

En cas de multiplication de ces notifications intempestives, vous avez la possibilité de désactiver les notifications de l’application e-CPS dans les paramètres de votre terminal mobile.

Les bonnes pratiques à adopter face à cette situation peuvent être consultées sur le site de l’Agence Numérique en Santé (« ANS ») à la rubrique actualité « Hygiène numérique – je reçois des notifications indésirables sur ma e-CPS, que faire ? » :
https://esante.gouv.fr/actualites/je-recois-des-notifications-indesirables-sur-la-e-cps-que-faire

Il est particulièrement important de ne jamais valider une demande d’authentification dont vous n’êtes pas à l’origine. Cela pourrait permettre un accès en votre nom à un service numérique en santé.

D’après l’ANS, il n’est pas nécessaire de procéder à un signalement, le simple fait de refuser la connexion ou d’ignorer cette notification permet à l’ANS d’être au courant et de mieux prévenir d’éventuelles futures tentatives de ce type.

Si vous suspectez, avec des éléments tangibles, que votre identité a été usurpée sur un service numérique en santé, quel qu’il soit (découverte de faux documents édités en votre nom, activité anormale détectée, etc.) :

• Contactez sans délai l’ANS (au 08 09 40 00 82) ;
• Signaler à votre CPAM ;
• L’ANS conseille de porter plainte au commissariat de police, à la brigade de gendarmerie ou par écrit au procureur de la République du tribunal judiciaire dont vous dépendez ;
• Enfin, nous vous conseillons de vous rapprocher du conseil juridique de votre RCP.

Docteur François ARNAULT
Secrétaire général