Le Conseil Départemental de l’Ordre des Médecins du Nord s’inquiète des difficultés rencontrées par les patients pour accéder à une consultation auprès d’un médecin.
Pour s’assurer du bon fonctionnement de l’offre de soin, ils ont réalisé une étude sur les rendez-vous médicaux non-honorés par les patients, sans prévenir et sans motif valable.
Les résultats sont surprenants : ces créneaux perdus représentent 7,60% des consultations, toutes spécialités confondues (médecine générale ou autres spécialités), tous statuts confondus (médecine libérale ou salariée) et tous lieux confondus (médecine de ville ou en établissement) y compris dans les zones démographiquement en tension.
Sur les deux heures perdues par les médecins en moyenne chaque semaine, 15% seulement sont réaffectées à de nouveaux patients.

Résoudre le problème des « lapins » aurait un impact majeur sur l’offre de soins.

Les volumes de temps perdu impactent chacun des médecins français avec pour conséquences et sans limite de durée :
>le rallongement du temps de travail de 1h3⁄4 chaque semaine ouvrée

>la suppression chaque année 16 jours de congés


> le report de l’âge de retraite de deux ans et demi

Les médecins interrogés dans cette étude estiment qu’il faudrait prioritairement sensibiliser les patients aux conséquences de ces lapins.
Le protocole : 200 médecins, tous statuts confondus, ont été sélectionnés par tirage au sort, puis interrogés par formulaire papier envoyé par la Poste. Des relances téléphoniques systématiques ont été réalisées. Le taux de réponses obtenues (84%) et la méthodologie rigoureuse de cette étude permettent une extrapolation de qualité (inférence statistique), assurée par un laboratoire de recherche universitaire.
Afin de favoriser un accès au soin à tous, le Conseil Départemental de l’Ordre des Médecins du Nord estime qu’il est prioritaire de ne pas gâcher l’offre de soin actuelle au risque d’une perte de chance pour de nombreux patients.
Les médecins, mais aussi tous les professionnels de santé, attendent une véritable prise de conscience et des solutions conventionnelles pour lutter contre ce fléau.

Questionnaire lapins_CDOM 59